À propos de Squalinoo

CAR LE ROI TENAIT ESSENTIELLEMENT À CE QUE SON AUTORITÉ FÛT RESPECTÉE. IL NE TOLÉRAIT PAS LA DÉSOBÉISSANCE. C’ÉTAIT UN MONARQUE ABSOLU. MAIS, COMME IL ÉTAIT TRÈS BON, IL DONNAIT DES ORDRES RAISONNABLES.

« CAR LE ROI TENAIT ESSENTIELLEMENT À CE QUE SON AUTORITÉ FÛT RESPECTÉE. IL NE TOLÉRAIT PAS LA DÉSOBÉISSANCE. C’ÉTAIT UN MONARQUE ABSOLU. MAIS, COMME IL ÉTAIT TRÈS BON, IL DONNAIT DES ORDRES RAISONNABLES. »

Antoine de Saint-Exupéry,
Le Petit Prince, © Éditions Reynal and Hitchcock, 1943

Squalinoo et la triple excellence

La Précellence est dans la nature de Squalinoo.

En tant que squale, je respecte des normes élevées. Mes sens sont hyper-développés. Je vois dans l’obscurité mieux que les chats, je sens dix mille fois mieux que les humains et mon sens gustatif est exceptionnel. Mon ouïe fine perçoit les moindres sons et les différences de pression. J’ai aussi la capacité de détecter les champs électriques de mes proies.

Ma silhouette de requin est fuselée. Mes sept nageoires me rendent rapide et silencieux à l’approche. Ma puissance de nage et d’attaque, associée à un système de détection hypersensible fait de moi un organisme ultra-performant pour atteindre mes objectifs, tout en faisant un minimum d’effort.

Ma silhouette de requin est fuselée. Mes sept nageoires me rendent rapide et silencieux à l’approche. Ma puissance de nage et d’attaque, associée à un système de détection hypersensible fait de moi un organisme ultra-performant pour atteindre mes objectifs, tout en faisant un minimum d’effort.

Les requins s’organisent en réseaux sociaux. Ils adoptent des stratégies évolutives complexes. Nous nous reconnaissons année après année et mettons en commun nos capacités sensorielles pour détecter ce qui se déplace en masses isolées.

Avec d’autres espèces, nous développons le mutualisme et le commensalisme.

      • Mon ami rémora chevauche ma lame d’étrave en bon
        compagnon pour se nourrir de débris. En échange, il me débarrasse d’une bonne partie de mes parasites externes.
      • Les crevettes nettoyeuses inspectent ma bouche, mes dents et mes branchies. Elles les nettoient de leurs déchets dont elles se nourrissent.
      • Des poissons-pilotes au corps fusiforme zébré de noir, des naucrates, évoluent à mes côtés. Ils ne risquent pas d’avoir peur des requins, au contraire, ils tirent profit de notre vie en commun.

Vous avez à me poser ?

Squalinoo : « J’ai le lean dans la peau ! »

Si les requins sont rapides (100 km.h-1 pour le requin mako), ils doivent en particulier cette vélocité à leur peau. L’eau s’engouffre dans de micro-rainures qui engendrent de minuscules tourbillons ou remous verticaux, lesquels maintiennent l’eau près du corps de l’animal. L’effet de résistance du fluide est restreint. Le phénomène est connu en physique sous le nom d’effet riblet.

La biomimétique s’intéresse de très près à la peau du requin.

Par analogie, l’effet riblet s’applique en management :

      • Perturbation à petite échelle, dans l’objectif de modifier le comportement à grande échelle.
      • Production et maintien d’un état particulier, en vue d’obtenir un niveau de performance pour un système donné.

Vous avez à me soumettre ?